Boléro : un peu de musique ne nuit jamais

Publié le 29 Mars 2018

Je vous propose de continuer en musique ! et de finir cette histoire de boléro  

Chacun a accès à toutes ces musiques sur le net. Mais prenez vous le temps de vous nettoyer les oreilles. Allez découvrir ou jouer avec vos enfants et petits enfants à nommer les instruments qui à tour de rôle passent dans votre corps comme un enchantement et devant vos yeux si facilement désormais. 

Une petite pensée à mes enfants qui ont appris flûte traversière, batterie, guitare classique et piano ! Deux d'entre eux n'ont pour le moment plus le temps de jouer mais c'est pour la vie. Il me fait du bien de me dire qu'ils reviendront à cette magie d'expression qu'est la musique. 

Ecouter semble si facile : la porte est là pour vous, réjouissez-vous 

Lien Maurice Ravel : Boléro Gustavo Dudamel

 

Bonne écoute 

Une autre version : orchestre de jeunes de Galice

La musique pour adoucir les hommes et leur folie passagère, une transe qui s'intensifie comme un rinçage en profondeur : pour laisser place au printemps et au chant des oiseaux (j'espère qu'il en reste près de chez vous !)

J'ai envie de vous dire : 33 % d'oiseaux en moins : c'est énorme : imaginez 33 % d'humains en moins d'un seul coup : inimaginable et pourtant ! ...

Rédigé par mousseron

Publié dans #Dentelles et musiques

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article