Des rouets dans la famille

Publié le 2 Juillet 2012

Suite à l'article tissage de Magalas, je vous avez dit que je vous présenterai les rouets de notre famille.
Ceux de Jean-Luc qui aime les beaux objets en bois et ne manque de les faire restaurer comme il se doit
P1040720
 Ce premier rouet le + gros a été trouvé en Italie, à Amazas près de Oulx et Sestrières en 1967 dans la maison de M et Mme François qui nous l'ont donné. Il a été restauré par un tourneur sur bois nommé... Salvador qui a habité un moment à Epinay sur Odon 14.
 Pour la petite histoire, il y avait à l'époque beaucoup de dentelles dans cette maison, et mes beaux parents ont pu découvrir la dentelle et ses fuseaux , papy a même failli s'asseoir sur un carreau qui contenait certainement une merveilleuse dentelle de Bayeux ! ... ils ont bien rigolé sur le coup, mais je pense que la peur a du envahir le coeur de la dentellière le temps d'un instant : mais pas de bobo, pour personne ce jour là !
Depuis Mme Mylène Salvador est Maître es dentelle , et a fait beaucoup pour la dentelle depuis
Ses élèves , dont Courcelles (rencontré à Magalas seront à Caen en démonstration , il me semble à l'hotel de ville m'a -t-elle dit ), il me tarde de voir toutes ses merveilles réunies pour le Congrès (le 6 , 7 et 8 juillet )
Bref, revenons à nos moutons , ces charmants qui nous donnent leur laine
Voici un détail du rouetP1040724
 
"Le second a été acheté en brocante il y a plus de 15 ans en parfait état. Si le premier file la laine, je pense que le second file le lin ou même la soie ???Il est très fin." (dixit JLL) ; il est peut-être plutôt utile pour filer la laine plus fine ,tout simplement
P1040723
On a pu voir il y a quelques années le même rouet, strictement le même au Musée de Villedieu les poëles en Normandie. Production générale en France ou locale ??? (rappellons que la dentelle est également présente à Villedieu , j'ai réalisé d'ailleurs mon premier napperon en solo , un entre-deux carré avec mes premiers cours sur les croisements de six ( en étoile pour entrer et sortir les cordes dans la grille des ponpons ,de ses petites fleurs mignonettes)
J'avais alors déménagé dans le sud et Patricia Gilbert m'avais dit sisi tu t'en sortiras , c'était mon ouvrage de l'été, quelques napperons ronds de plus en poche , nous avions quitté l'orne et ses dentelles

 

Une dentellière d'ici me propose , une toison , alors pourquoi pas , un autre rouet sauvé d'une mort proche (déchetterie) ,nous avons ramené un rouet "debout" , il sommeille dans notre garage ,et a besoin d'un coup de pouce

les pieds sont spartiates pour le moment ,et il manque quelques pièces

(sera de visite dans la drôme pour un raffistolage)

 

 rouetdebout

Je l'aime bien aussi , comme forme

 Je vous quitte sur cette belle photographie des deux rouets du bocage A bientôt pour de la vannerie

P1040722

Rédigé par mousseron

Publié dans #Artisanats

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
C'est la maison des merveilles !!! Il sont superbes ces rouets !
Répondre
G
ces rouets sont superbes, j'en ai un au grenier ..... mais l'autre jour une jeune fille nous a fait une démonstration avec le sien et de la laine des berbis "noires du velay" , elle avait une<br /> dextérité extraordinaire !!! mais moi qui suis de la campagne, j'ai un mauvais souvenir des pull en laine de pays ... ça gratte, bises
Répondre
M
<br /> <br /> les pulls en pure laine sont trop chauds pour le roussillon mais quand nous retournons à noël ds le calvados ils sont tres appréciés , avec un petit col de chemise pour pas que ça gratte<br /> effectivement , lol bises<br /> <br /> <br /> <br />
M
Article tres interessant mais je reviendrais plus tard, je pars demain pour Caen, donc je boucle les valises. J'espere te rencontrer vendredi sur le stand de Mylene. Bises
Répondre
M
<br /> <br /> A bientôt nous partons à trois ,nenette du forum et Francine une de ses amies je vais me régaler ,nous covoiturons ce jeudi bon voyage<br /> <br /> <br /> <br />